Le budget municipal

Le Budget Primitif (BP) retrace l'ensemble des dépenses et des recettes autorisées et prévues pour l’année civile en cours.

Il respecte les principes budgétaires : annualité, universalité, unité, équilibre et antériorité. 

Les sections de fonctionnement et investissement structurent le BP de notre collectivité. D'un côté, la gestion des affaires courantes (ou section de fonctionnement), incluant notamment le versement des salaires des agents de la commune; de l'autre, la section d'investissement qui a vocation à préparer l'avenir par un enrichissement du patrimoine communal.

Il est établi avec la volonté :

-  de maitriser les dépenses de fonctionnement tout en maintenant le niveau et la qualité des services rendus aux habitants ;

-  de contenir la dette en limitant le recours à l'emprunt ;

-  de mobiliser des subventions auprès du conseil départemental et de la Région chaque fois que possible.

Le BP constitue le premier acte obligatoire du cycle budgétaire annuel de la collectivité. Il doit être voté par l'assemblée délibérante avant le 15 avril de l'année en cours et transmis au représentant de l'État dans les 15 jours qui suivent son approbation. Par cet acte, le maire, ordonnateur, est autorisé à effectuer les opérations de recettes et de dépenses inscrites au budget pour la période qui s'étend du 1er janvier au 31 décembre de l'année civile.